Ô bois dormant ! Une pause nature en Périgord vert !

Les vacances c’est trop court, tout le monde le sait. Alors, l’activité du moment étant plutôt calme, j’ai pris mes deux plus jeunes garçons sous le bras et nous sommes partis explorer le Périgord vert. Restait la question de l’hébergement. La solution était toute trouvée : Ô bois dormant ! Pourquoi ?

D’habitude quand on se fait ce genre de prévacances, on part sur l’île d’Oléron et on a nos petites habitudes au camping Le Suroit. On l’aime bien parce qu’il y a encore beaucoup de tentes. On n’est pas trop fans des usines à mobil-homes. Au Suroit, la majorité du camping est constitué de tentes, la piscine est agréable, le restaurant est bon, les activités et spectacles sympas, bref. On aime !

Toutefois, là, j’avais envie de changement. J’étais abonné à une page Facebook depuis quelques temps et nous avons décidé de tenter l’aventure Ô bois dormant.

Présentation

Ô bois dormant, c’est un lieu complètement insolite, une pause nature et des hébergements atypiques. Citons en vrac mais de façon exhaustive cabanes perchées, yourte mongole, wigwam, tente du prospecteur, wigwam perché.

Le site est très bien fait. On réserve donc facilement 2 nuits en cabane perchée et une nuit en yourte puis, quelques jours plus tard, on met le cap sur le Périgord vert avec en mire le lieu dit le Bost vert, au nord de Lempzours, entre Brantôme et Saint Jean de Côle.

Top départ

Il faut arriver à 17h pour prendre possession de son logement. On part donc le mardi matin pour passer une journée à Périgueux. Départ de La Rochelle vers 9h et arrivée à Périgueux environ 3 heures plus tard.

Périgueux vaut le détour, une ville séparée en 2 grandes histoires. D’une part une ville gallo romaine, Vesunna, d’autre part la vieille ville médiévale et sa superbe cathédrale Saint-Front. Les enfants sont affamés, on se gare un peu à l’écart du centre ville. Passage à l’office du tourisme pour récupérer les circuits de visite de la ville selon l’aspect préféré. On se trouve une bonne boulangerie pour avaler un sandwich puis on attaque le programme établi en mangeant. On oublie la cathédrale, les enfants ne sont pas fans mais on fait néanmoins l’ascension de la tour Mataguerre pour la partie médiévale, notamment parce que les tours, c’est toujours chouette et surtout parce qu’au sommet, il y a une table d’orientation qui permet d’avoir un aperçu global de Périgueux.

On parcourt ensuite librement la partie romaine de la ville, mais on saute le musée Vesunna, à mon grand désespoir. Il faudra y retourner !

OK ! Il est 16h30 ! On retrouve la voiture et on se dirige enfin vers notre petit paradis nature !

Ô bois dormant !

D’abord, à quoi ça ressemble quand on arrive ?

A l’arrivée, on est accueillis par Julien qui nous met tout de suite à l’aise et nous présente le lieu et sa philosophie ! On est ici dans la nature et le but est d’avoir la plus faible empreinte possible sur notre environnement. Bobo ? Conscient ? Je vous laisse vous faire votre idée au fur et à mesure de l’article ou en allant y faire un tour vous mêmes !

Bref, Julien nous briefe. Dans les hébergements, pas d’électricité, pas d’eau courante, interdiction de faire du feu et même de fumer dans le bois ! MAIS, il y a le Wifi à l’accueil et un bloc sanitaire à l’entrée du site. Tous les hébergements, ainsi que le bloc sanitaire, disposent de toilettes sèches. Ici, on ne fait pas caca dans l’eau potable mais dans la sciure ! Dit comme ça, on dirait du bon sens ! Pour recharger les portables, pc, consoles, etc … Si besoin, le bloc sanitaire, lui, est équipé de prises électriques.

Pour compenser le fait que les habitations ne sont pas raccordées aux réseaux d’eau et d’électricité, chacune est équipée d’une vasque et d’une réserve d’eau, potable. Enfin, comme je le disais plus haut, chaque habitation dispose de ses propres toilettes sèches. Pour les cabanes perchées dans les arbres à 8m de haut, elles sont intégrées aux habitations. Ça évite de jouer au funambule en cas d’envie pressante à 2h du mat’. Juste penser à adapter la couche de sciure à la qualité de son transit … Pour ce qui est des habitations « au sol », les toilettes sont un peu à l’écart, donc, pas de souci d’odeurs parasites éventuelles.

La vasque et sa réserve d’eau potable permettent de combler les petites soifs de la nuit (gobelets fournis) et de faire une mini toilette. Les eaux usées, appelées eaux grises, sont récupérées dans des seaux et traitées, j’y reviendrai plus tard.

Les habitations

Comme on s’y était pris un peu tard, on n’a pas pu faire 3 jours dans la même habitation mais au final, c’était plutôt sympa parce qu’on a pu en tester deux différentes.

La cabane du funambule

Le jour de notre arrivée, donc, Julien nous emmène à notre premier repère, la cabane du funambule. Une cabane pour 4 perchée à 8 mètres de haut. Et là, c’est le choc ! On est arrivés et bien arrivés ! Le kiff !

 

La yourte mongole

Au bout de 2 jours dans cette cabane de rêve, on redescend sur terre et on retrouve notre nouvel hébergement : la yourte mongole. C’est Cyril, l’acolyte de Julien dans l’aventure Ô bois dormant qui nous prépare notre habitation pour cette (déjà… sniff… ) dernière nuit. Ici encore, on dispose de 2 lits doubles Futon. C’est fermement confortable !

 

Le petit déj’ ???

Bon, ceux qui ont suivi vont réfléchir et se dire … « Pas d’électricité, pas de café ? » Alors oui, mais non parce qu’il existe l’option terrible (et indispensable tellement c’est boooon) : Le petit déj’ livré tous les matins à l’heure demandée ! Et là, c’est viennoiseries, boissons chaudes, confitures, miel, jus de fruits, tout en provenance des fermes alentours … Autant vous dire qu’on se régale ! Petit aperçu en vidéo dans la cabane et quelques snaps de la story dans la yourte !

 

Bon, et sinon, on sent le Fennec dans la nature ? Nooon ! et on en parle dans la section suivante !

Bloc sanitaire et traitement des eaux usées

A l’accueil, le lieu dispose d’un grand bloc sanitaire, comme au camping. 4 cabines de toilette avec douche à l’italienne vous attendent. Une des 4 est même accessible aux personnes handicapées. Tour du propriétaire !

J’avais évoqué le traitement des eaux grises. C’est ce que l’on voit sur les 3 dernières photos ci-dessus. Elles sont traitées par phyto-épuration. La technique est la même que pour une piscine naturelle et biologique. L’eau passe dans plusieurs bassins, chacun ayant un filtrage particulier à faire. Une fois dépolluées, les eaux sont utilisées pour irriguer les champs en contrebas. Naturellement, la qualité des eaux rejetées est régulièrement suivie ! Ils ont vraiment pensé à tout !

Ce traitement concerne les évacuations de douches et lavabos du bloc sanitaire ainsi que le contenu des seaux de récupération des eaux de toilette de chaque habitation.

Se promener, visiter, manger ?

Je vous ai parlé de Périgueux avant d’arriver sur le site d’Ô bois dormant. Sur place, tout le Périgord vert vous attend. On est à égale distance de Brantôme, la Venise du Périgord, et de Saint Jean de Côle, classé parmi les plus beaux villages de France. A vous les abbayes, châteaux, grottes et parc préhistoriques. On est également non loin de Nontron et de sa coutellerie. Pour les amateurs de chevaux, la région regorge de centres équestres proposant randonnées à poney et cheval.

On profitera également des randonnées en kayak ou canoë sur la Dronne ou la Côle. Nous avons fait la descente de la Dronne entre Brantôme et Bourdeilles, 12km à faire en 3h30 environ avec navette pour retourner au point de départ chez Brantôme Canoë par exemple. Bourdeilles mérite le détour aussi, pour son château notamment et les abords rocheux de la rivière.

Nous avons également visité la grotte de Villars et son parc préhistorique, une bonne demie journée supplémentaire à prévoir avec visite de la grotte, promenade dans le parc, activités (peinture rupestre et tir au propulseur) et une vidéo. A proximité, la visite du château de Puyguilhem, joyau de la renaissance, réjouira les amateurs d’histoire et d’architecture !

Sinon, on peut aussi juste se promener et profiter des champs à perte de vue, des falaises, des cours d’eau, … La région est magnifique !

Pour ce qui est de se nourrir … On est dans le Périgord donc, c’est très très très bon ! Nous avons particulièrement apprécié la soirée à la ferme auberge de La Faye ! Un menu paysan, plein de canard gras élevé au maïs de la propriété. La ferme propose une boutique pour prolonger le plaisir de retour à la maison. Foie gras, rillettes, gésiers, cassoulet au confit, … A tester également, la guinguette à Brantôme, un joli cadre, un accueil chaleureux, un repas agréable, un service rapide et un prix contenu !

Pour faire plus économique (et refaire le plein), il y a le Carrefour Market à Brantôme, Leader Price à Thiviers ou encore Super U à Excideuil.

 

Merci et liens !

S’il fallait faire une critique ? Le fait que les habitations pour quatre soient organisées en deux lits doubles. Pour un couple et 2 enfants ou un parent et 2 enfants, ça peut poser problème dans le sens où les enfants, à un certain âge, ne veulent plus dormir ensemble. Un lit double et deux simples que l’on pourrait coupler si besoin serait à mon sens plus approprié.

Je vous laisse également leur site : http://www.o-bois-dormant.voyage/
Et la page Facebook : https://www.facebook.com/oboisdormant/
Grotte de Villars : http://grotte-villars.com/
Chateau de Puyguilhem : http://www.chateau-puyguilhem.fr/
Auberge de la Faye : https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g196506-d3315380-Reviews-La_Ferme_Auberge_de_Faye-Brantome_Dordogne_Nouvelle_Aquitaine.html
Brantôme Canoë : http://brantomecanoe.com/
Restaurant La guinguette à Brantôme : https://www.laguinguettebrantome.com/
Périgueux Vesunna : http://www.perigueux-vesunna.fr/

6 Replies to “Ô bois dormant ! Une pause nature en Périgord vert !”

  1. Chouette article Xavier ! On était pas loin , je pense. On a posé un campement à equidistance de Brantôme et Perigiueux 😉

    1. Merci, le coin est magnifique, on a envie d’y retourner vite 😊

  2. Un grand merci pour cette article et ce reportage photo de qualité.
    Nous vous attendons avec grand plaisirs pour votre nouveau séjour Ô bois dormant.
    Julien et Cyril Ô bois dormant

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire qui fait chaud au cœur et pour le partage de l’article qui a généré énormément de visites.
      Il a été repris aujourd’hui par Dordogne Périgord Tourisme. C’est de l’intérêt bon à prendre.
      Merci encore pour l’accueil et sans doute à une prochaine fois. Sûrement avec un passage dans le wigwam perché qui tentait bien toute la tribu !
      Question subsidiaire : si on vient à 5, est il possible d’amener une tente type igloo 2 secondes ?

  3. Cool ! Ça donne envie !! Merci pour ce bel article 😊

    1. Merci beaucoup ! Ravi que ça vous ait plu !

Laisser un commentaire